Space
Vaud
VD
NOTRE SECTION 
COMITE 
CONTACT 
ACTUALITES 
Prises-positions 
PUBLICATIONS 
DOMAINE DE LA DOGES 


>>> ACTUALITES - Prises de positions



Patrimoine suisse, Section vaudoise


 





ÉVITER LE DÉMANTÈLEMENT
de l'ensemble des cures vaudoises

 


EN SIGNANT CETTE PETITION

soit:
avec le bulletin pdf



ou avec le lien ci-dessous:

http://www.petitions24.net/eviter_le_demantelement_de_lensemble_des_cures_vaudoises



Pour informations et détails:


http://www.patrimoinesuisse-vd.ch/Pages/pdf/2016-asuivre-68-69-70/asuivre69.pdf
http://www.patrimoinesuisse-vd.ch/Pages/pdf/2016-asuivre-68-69-70/asuivre68.pdf
http://www.patrimoinesuisse-vd.ch/Pages/pdf/2015-asuivre-65-66-67/asuivre67.pdf




Cure de Cotterd-Bellerive, 1752
Note (2) au recensement architectural

http://www.laregion.ch/plus-de-800-signatures-pour-sauver-les-cures-vaudoises/
#menu-mobile

 

 

 

NOTRE PRISE DE POSITION

PAR RAPPORT AUX ENJEUX PATRIMONIAUX
LIES AU PROJET
« GARE NORD-SCHENK » A ROLLE

 

 

Préambule

Le groupement citoyen « Quel Rolle ? », réunissant une vingtaine d’opposants au projet d’urbanisme « Gare Nord-Schenk » s’est adressé à Patrimoine Suisse pour solliciter son avis sur le projet. A cet égard, il a transmis, outre sa propre réflexion, un grand nombre de documents permettant de fonder une appréciation en toute indépendance.

Le projet en question est situé sur la commune de Rolle, entre gare CFF et autoroute, sur le site qu’occupe encore aujourd’hui l’entreprise Schenk (cave et négoce de vins), sur une surface d’environ 73'000 m2. Le plan de quartier, élaboré sur la base des résultats d’un mandat d’études parallèles, prévoit le déplacement de l’entreprise plus à l’amont, sur des terrains occupés aujourd’hui par de petites entreprises artisanales, libérant l’espace pour la réalisation d’un ensemble d’habitations (420 logements) et, accessoirement, d’activités tertiaires. La densité prévue sur la zone mixte logement/activité atteint 1.77 et la hauteur des bâtiments se situe entre 5 et 12 étages.

Patrimoine Suisse ne prend pas position par rapport aux incohérences soulevées par le groupement citoyen « Quel Rolle ? » et se borne à donner son avis sur l’insertion du projet dans un paysage dont les qualités sont évidentes.

 

Sur la pertinence de développer un quartier mixte haute densité sur le site


Dès la fin du XIXème siècle, dans le sillage des chemins de fer et la création d’une gare à Rolle, des entreprises se sont établies dans le secteur. L’implantation de l’entreprise Schenk remonte d’ailleurs à cette période avec la construction d’un premier dépôt au nord de la gare en 1893. D’autres bâtiments ont suivi, la plupart à vocation artisanale et industrielle, en ordre dispersé et de dimensions modestes, mis à part les halles de l’entreprise Shenk. Au cours des années 60, la réalisation de l’autoroute un peu plus en amont, n’a fait que renforcer la vocation du site, idéalement situé entre la gare et la jonction autoroutière.

Dès lors, la pertinence de conférer à ce site une vocation de « pôle de développement » ne saurait être contesté. Ce statut présuppose :

  • une mixité d’affectation (logement, artisanat, industrie, activités tertiaires)

  • une densification du site, qui peut être supérieure à 1

  • l’utilisation rationnelle des réseaux de mobilité.

Des qualités paysagères et historico-architecturales de premier ordre

Le site de l’entreprise Schenk, situé dans les hauteurs de Rolle, entre gare et autoroute, ne présente pas d’intérêt paysager ou architectural particulier. Depuis longtemps utilisé à des fins de production, sa vocation n’est pas remise en cause. Toutefois, le site est fragile : à proximité se trouvent, à l’amont, un périmètre IFP (inventaire fédéral du paysage) dont l’importance n’est plus à démontrer et, à l’aval, le bourg de Rolle qui est un site ISOS (inventaire des sites construits d’importance nationale à protéger en suisse) d’importance nationale. L’un se trouve à environ 200 m du site Gare nord-Schenk tandis que l’autre à 500 m. Ajoutons à cela que le vignoble de La Côte figure à l’inventaire cantonal des monuments naturels et des sites (INMS), que des objets recensés (notes 1 et 2) dans des hameaux caractéristiques (Germagny, Montbeney, les Truits) sont aussi à courte distance et que la Route de l’Etraz, directement à l’amont de l’autoroute, est à l’inventaire de l’IVS (Voies de communication historiques de la Suisse)en tant que voie d’importance nationale dont la signification historique ou la substance est exceptionnelle.

Faisant partie de la première série des paysages caractéristiques protégés par l’ordonnance fédérale de 1977, le vignoble de La Côte est un « joyau » de notre pays. Le droit fédéral leur garantit «spécialement d’être conservés intacts» et d’«être ménagés le plus possible». La protection dont ils jouissent ne signifie pas pour autant qu’on ne puisse rien y faire. Mais les interventions dans ces zones doivent cependant respecter les objectifs de protection concernés.

Bien que le projet ne soit pas directement inscrit dans ces périmètres, leur prise en compte parait fondamentale, tant ce paysage est étroit. Cette notion est très importante : moins de mille mètres séparent le château et le bourg de Rolle du vignoble de Mont-sur-Rolle à l’amont de l’autoroute, avec tout ce patrimoine concentré sur un coteau très exposé à la vue. Dans le même ordre d’idée, il convient de considérer la modestie du bourg de Rolle qui, faute de pouvoir s’étendre sur de vastes terres agricoles à l’instar de Gland ou Nyon, a globalement conservé son caractère. Il en va bien sûr de même avec les hameaux de Germagny et de Montbeney. Sans remettre en cause la vocation du secteur, ni sa possible densification, le riche patrimoine environnant  et le caractère propre à ce paysage méritent des égards particuliers, au premier titre desquels une échelle des constructions qui s’insère sans heurts dans ce paysage sensible, qui préserve des vues (notamment depuis la route de la Vallée) et qui établit une hiérarchie claire entre la végétation et les éléments construits.

 

La gestation du projet Gare nord-Schenk


L’analyse rapide des documents relatifs au projet (plan, rapport 47 OAT, rapport d’impact, rapport du collège d’experts suite au MEP) montre que la volonté d’aboutir à un projet de qualité a été partagé par l’ensemble des protagonistes dont le maitre d’ouvrage (l’entreprise Schenk), l’Etat de Vaud, Regionyon et la Commune de Rolle. L’organisation d’un concours auquel huit bureaux d’architecture renommés ont participé témoigne de cette volonté.

Toutefois, nous relevons que rien dans le cahier des charges1 du concours ne laisse supposer que le site en question se trouve dans un milieu fragile et riche en patrimoine et que la plus grande prudence sur l’insertion du bâti est requise. Il est surtout question, dans les enjeux et les objectifs, de position stratégique, de nouvelle centralité, d’entrée de ville à requalifier. Tout juste est-il question, dans les critères d’appréciation, sans ordre hiérarchique,  « d’insertion dans le site et rapport au contexte », critère de portée générale que l’on trouve dans la plupart des cahiers des charges
.

Au final, Il apparait que le projet Gare nord-Schenk, peut-être mal orienté et mal documenté dès le départ, porte préjudice à l’environnement dans lequel il s’insère. Il ne s’agit pas tant du nouveau site de production de l’entreprise Schenk, dont le volume correspond aux besoins et dont l’intégration peut être affinée, que du quartier d’habitation, dont les volumétries, très urbaines, créent une rupture dans le contexte paysager de Rolle – Mont-sur-Rolle. La vision du photomontage élaboré par «Quel Rolle ? » présentant des vues depuis la Route de la Vallée est significative de la perte de qualité que provoquerait ce projet
2.


En conclusion, Patrimoine Suisse estime que le projet Gare nord-Schenk est, conceptuellement, un bon projet en soi mais, paradoxalement, il s’insère mal dans le contexte et nuit sensiblement aux qualités patrimoniales environnantes. En effet, nous pensons que c’est au niveau de l’échelle, qui nous paraît inappropriée et qui offre un langage trop urbain dans cette interface ISOS-IFP, que celui-ci mériterait d’être modifié.

En cas de recours des opposants,  l'autorité de décision concernée pourra être interpellée, assortie d’une demande de prise de position de la division Espèces, écosystèmes, paysages de l'OFEV. Celle-ci évalue si la réalisation du projet pourrait altérer sensiblement un objet IFP. Si c'est le cas, une expertise de la Commission fédérale pour la protection de la nature et du paysage (CFNP) sera requise (cf. art. 7 LPN). Notre avis pourrait éventuellement servir cette démarche.

1 Plus précisément dans le rapport du jury qui est sensé reprendre les éléments du cahier des charges. Ce dernier ne nous a pas été transmis.

2 Les photomontages ont été élaborés à partir des périmètres d’implantation et des hauteurs du plan de quartier. Il faut considérer qu’ils sont légèrement supérieurs aux volumes qui seront finalement construits.

Rolle-Gare-Nord
 

Administration et siège
de la Société

 Patrimoine suisse,  Section vaudoise

Domaine de La Doges

Ch. des Bulesses 154

1814
LA TOUR-DE-PEILZ

Tél. 021 944 15 20
Fax 021 944 15 89

e-mail :
info@patrimoinesuisse-vd.ch

site web :
www.
patrimoinesuisse-vd.ch

CCP:société d'art public
10-16150-1

Commission technique:

M. Hans Niederhauser

Tél. 021 791 14 11

Patrimoine Vaud
PATRIMOINE SUISSE SECTION VAUDOISE Domaine de la Doges - Chemin des Bulesses 154 - 1814 La Tour-de-Peilz
Patrimoine Vaud